J’ai plein de soucis… dans mon jardin !

par LaBekasse
981 vues
Comme c’est beau toutes ces petites taches colorées dans mon jardin !

Il y a du jaune vif, de l’orangé, du jaune pale… magnifique !

Mais savez-vous qu’en plus d’être joli, le souci est très utile dans mon potager ?

• Son odeur forte est un puissant répulsif pour les parasites nuisibles comme les pucerons, les vers de chou, d’asperge, de tomates, mouches blanches, puces noires et doryphores…

• Ses fleurs et sa couleur jaune attirent les papillons et les insectes pollinisateurs. A semer donc à côté des plants qui ont besoin d’être pollinisés comme les tomates, courgettes, aubergines…

• Au jardin naturel, le souci permet de confectionner un purin ou extrait fermenté que l’on utilise pour ses propriétés tonifiantes pour les plantes.

• Les syrphes y pondent en plus leurs larves, qui sont aussi de très grosses consommatrices de pucerons. Ainsi, la boucle est bouclée et le potager est bien protégé !


Une plante rustique et vigoureuse

Le souci (Calendula Officinalis ) est également une plante de culture très facile, qui ne demande aucun entretien. Il craint le gel, mais ses graines se ressèment d’année en année, il se multiplie ainsi très rapidement. Soleil ou ombre, tous les terrain lui conviennent !

On peut l’utiliser aussi bien en massif, en rocaille ou en bordures, en pot ou en jardinière, il trouvera sa place à chaque coin du jardin.

Ses fleurs abondantes s’épanouissent dès le printemps et jusqu’aux gelées, fleurissant ainsi en continu dans un dégradé de jaune-orangé.

Une plante aux mille vertus

Intérêt médicinal : le souci des jardins est utilisé en enveloppements ou en infusions pour soigner des plaies, des rougeurs, morsures, piqûres, irritations de la peau ou eczéma. Il est antiseptique, antiviral, antioxydant, antibactérien, anti-inflammatoire, antalgique et cicatrisant.
Brûlure, contusion, cor, engelure, foie, furoncle, ménopause, peau, piqûres, plaie, règles, ulcère, verrue. Son action est voisine de celles de l’arnica et de l’hamamélis.

Le souci fait suer, il est donc efficace en cas de grippe et de bronchite.

Intérêt cosmétique : le souci est utilisé pour les soins du corps. Cette « plante de la peau » est utilisé en crème pour mains abimés, écorchées ou gercées.

Pour stopper la poussée d’un bouton sur le visage (acné), il suffit de l’humecter d’une goutte de teinture mère, il suffit de broyer des fleurs fraîches de souci dans de l’alcool à 90° et de filtrer.

Le suc pur de souci efface les taches de vieillesse et calme les coups de soleil, les érythèmes fessiers et les brûlures superficielles.

Avec un peu de vin blanc ou d’eau de vie, il atténue la rage de dents et les névralgies faciales.

Intérêt culinaire : les fleurs et les feuilles de souci sont comestibles. bourgeons, fleurs et jeunes feuilles sont utilisées dans les salades, elles sont aussi utilisée pour colorer les aliments qui mijotent afin de leur donner une belle couleur jaune (par exemple dans le riz).

C’est pourquoi le souci est aussi appelé le faux safran !

Les fleurs relèvent les sauces, elles accompagnent toutes les préparations à base d’œufs. Leur saveur est très légèrement amère et poivrée. Elles ont un petit arrière-goût de radis.

Les boutons sont à confire dans du vinaigre et sont utilisés en condiment à la manière des câpres.

Quelques recettes à base de soucis

 
La pommade de fleurs de souci
Petites lésions, coupures ou contusion, la pommade de fleur de souci est un remède naturel très efficace.

Ingrédients :
• de : 30 gr de pétales de souci fraîchement cueillis.
• 100 gr de lanoline (cire de laine, en pharmacie)
• 1 tasse d’eau.

Préparation :
• Placez pétales et eau dans une casserole, faites cuire à feu doux en mélangeant de temps à autre, jusqu’à ce que l’eau se soit complètement évaporée.
• A ce stade, ajoutez la lanoline, tout en continuant à bien mélanger. Le mélange doit devenir moelleux et homogène.
• Vous pouvez alors le poser sur un torchon en coton. Enroulez-le, laissez-le refroidir à température ambiante puis pressez-le énergiquement.
Votre pommade faite maison est prête à être utilisée. Conservez-la dans un récipient en verre, hermétiquement clos.

Huile de fleurs de souci
Grâce à ses innombrables principes actifs, l’huile soigne, soulage et protège la peau en profondeur. Cette huile peut s’utiliser particulièrement pour le massage des peaux sensibles.

Elle s’utilise aussi pour apaiser les coups de soleil ou en cas de brulure légère.

Ingrédients :
• 2 poignées de fleurs de souci séchées
• Huile d’olive en quantité suffisante pour remplir un flacon
• 1 filtre à café.

Préparation :
• Placez les pétales dans un flacon de verre, avec un bouchon à vis, et laissez-les sécher légèrement pendant 2 heures.
• Versez alors l’huile d’olive, afin de recouvrir totalement les fleurs, fermez le flacon et laissez reposer pendant 2-3 semaines.
• Passé ce délai, filtrez le tout avec un filtre à café et versez l’huile en un récipient foncé, de manière à conserver votre huile au mieux et protéger ses propriétés bénéfiques et son parfum.

Sels de bain au souci des jardins
Préparez-vous un bon chaud, parfumé et relaxant, à l’arôme de calendula.

Ingrédients :
• 100gr de gros sel (ou de sel marin)
• 2 cuillerées de jaune de tagète
• 5 gouttes d’essence de citron (facultatif)
• 2 cuillerées de fleurs de calendula séchées.

Préparation :
• Préparer le jaune de tagète : faites cuire une tasse de pétales d’œillets d’Inde dans une casserole d’eau, filtrez le tout. Vous pouvez le conservez au réfrigérateur dans un récipient en verre hermétiquement clos.
La couleur de tagète reste vive, brillante, pendant longtemps et est idéale pour décorer, peindre sur papier, colorer des savons ou des sels de bain.
• Mélangez dans un plat le sel avec le jaune de tagète, laissez sécher quelques heures, en n’oubliant pas de mélanger de temps en temps.
• Ajoutez ensuite vos pétales et l’essence de citron.

Tisane de fleurs de souci
Ingrédients :
• Une poignée de fleurs de souci séchées.
Durant l’été, ramassez quelques fleurs et faites-les sécher chez vous. Placez les fleurs entières en un lieu abrité, à l’abri du soleil ; les pétales commenceront à sécher au bout de deux jours et à tomber naturellement.
• 1 tasse d’eau.
Préparation :
• Placez vos pétales de fleurs séchées directement dans la tasse, versez l’eau déjà chaude et laissez infuser 10 minutes environ.
• Filtrez à l’aide d’une passoire et buvez votre tisane encore chaude.
• Afin d’enrichir votre tisane et d’amplifier ses vertus, ajoutez un peu de menthe poivrée, de mélisse, de fleur de tilleul, de camomille ou de mauve

La moutarde aux soucis
Très originale elle surprendra vos invités et apportera de la couleur à vos plats.

Ingrédients :
• 225 gr de moutarde à l’ancienne de préférence
• 2 cuillères à soupe de fleurs de souci séchées.
Préparation :
• Hacher très finement les fleurs de souci déchées.
• Dans un saladier mettre la moutarde et ajouter le hachis de fleurs, bien mélanger avec une cuillère en bois.
• Mettre le mélange dans un pot et fermer hermétiquement.

La recette peut également être faite avec une moutarde ordinaire.
La moutarde au souci est idéale avec les viandes froides.

La sauce blanche aux fleurs de souci
Très original, cette sauce blanche devient colorée grâce aux fleurs de souci et sa petite note épicée rehausse agréablement les plats.

Ingrédients :
• 6 fleurs de souci
• 30 centilitres de lait
• 90 gr de gruyère râpé
• 60 gr de farine
• 60 gr de beurre
• Sel et poivre

Préparation :
• Laver les fleurs de soucis sous l’eau froide et les déposer sur un papier absorbant ou sur un torchon pour les sécher.
• Dans une casserole faire fondre le beurre à feu doux.
• Incorporer la farine tout en remuant avec une cuillère en bois.
• Ajouter le lait froid sans cesser de remuer et à ébullition.
• Laisser chauffer doucement tout en remuant pour que la sauce épaississe.
• Hors du feu, saler et poivrer et ajouter le gruyère et les pétales de souci.
• Bien mélanger et servir chaud.

Cette sauce est excellente avec les légumes et principalement avec le chou-fleur.
Pour une sauce plus épicée, ajouter une pointe de piment d’Espelette.

Le beurre aux fleurs de souci
Ingrédients :
• 4 poignées de pétales de fleurs de souci
• 100 g de beurre ramolli.

Préparation :
• Mettre les pétales au fond d’un récipient et par dessus rajouter 100 g de beurre ramolli.
• Dès le lendemain, vous pouvez récupérer le beurre et le séparer des pétales.
• En garder quelques uns pour la décoration.

A la place des fleurs de soucis, essayer aussi d’autres fleurs comestibles comme le romarin, la ciboulette, l’œillet, la pimprenelle ou la rose.

Les beignets de fleurs de souci
Ingrédients :
• 250 g de farine
• 2 œufs
• 1 cuillère à café de sel
• Pétales de fleurs de souci fraîchement cueillis.

Préparation :
• Préparer la pâte à beignet en mélangeant la farine, les œufs et le sel.
• Incorporer les pétales nettoyer à sec, ne pas les laver.
• Les faire frire dans l’huile à 180-200°.
• Quand le beignet est doré à point, le placer sur un papier absorbant déposé dans une assiette.

A déguster de préférence chaud !
On peut aussi mettre du persil haché, du sel et du poivre dans la pâte.
On peut remplacer les pétales de fleurs de souci par des fleurs de coriandre, d’hémérocalle, d’onagre, de bégonias, des marguerites, les cônes de houblon, la glycine de Chine, la tulipe, les boutons de pissenlit, la barbarée, le camélia.

Votre avis est important, laissez un commentaire

Vous aimerez aussi