Poisson – Poison

par LaBekasse
926 vues

On a tous envie de bien manger, de trouver des produits frais et de se faire plaisir avec de bons petits plats maison. Les magazines nous inondent de recettes « light », de produits « bio » et de « nourriture équilibrée ». C’est bien tout ça, mais en vrai, on fait comment pour bien choisir ?

Prenons le cas du poisson… « aliment sain », « très peu calorique » et idéal pour un repas léger. Mais en réalité, s’il n’est pas choisi correctement, il devient vite un aliment toxique !

Des études ont montré que plus de 40 produits chimiques sont présents dans les poissons que vous mangez !
 
Comment est-ce possible dites-vous ?
 
C’est très simple : les poissons ingèrent les résidus de médicaments, les biocides utilisés dans les déodorants, dentifrices, savons et autres cosmétiques ou produits ménagers, du méthylmercure ou des PCB, qui sont rejetés dans la mer et les rivières.
 
Certains poissons sont plus ou moins pollués et il est important de bien les choisir avant de cuisiner.
 
Une liste de poissons à éviter…
L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) a publié la liste des poissons à éviter en raison de leur teneur en polluant, et notamment au méthylmercure, la forme méthylée du mercure.
Même si pour l’ensemble de la population  l’Anses estime que la consommation de poissons ne présente pas de risque pour la santé, elle recommande cependant de prendre des précautions particulières pour les personnes sensibles !
Cela laisse donc à réfléchir !!!
 
Éviter à titre de précaution de consommer les poissons les plus contaminés :
• Requins
• Lamproies
• Espadons
• Marlins (proche de l’espadon)
• Sikis (variété de requin)
 
Limiter la consommation de poissons susceptibles d’être fortement contaminés :
• Baudroies ou lottes
• Loup de l’Atlantique
• Bonite
• Anguille et civelle
• Empereur
• Hoplostète orange ou hoplostète de Méditerranée
• Grenadier
• Flétan de l’Atlantique
• Cardine
• Mulet
• Brochet
• Palomète
• Capelan de Méditerranée
• Pailona commun
• Raies
• Grande sébaste
• Voilier de l’Atlantique
• Sabre argent et sabre noir
• Dorade, pageot
• Escolier noir ou stromat, escolier serpent
• Rouvet
• Esturgeon
• Thon
 

 

Mais alors, que manger ?
 
Les poissons considérés comme tout à fait sains (liste ConsoGlobe) :
On considère qu’un poisson est totalement sans risque, lorsqu’on peut le manger plus de 4 fois par mois. Il s’agit : des palourdes, de la morue de l’Atlantique, du crabe, des écrevisses, du haddock (chalut), du hareng de l’Atlantique, du homard, du maquereau de l’Atlantique, des moules, des huîtres (d’élevage), du pagre, des sardines, des pétoncles et des crevettes.
 
Les poissons qui ne sont pas menacés (liste ConsoGlobe)
Le merlan, la dorade grise, le calamar ou encornet, la truite, la limande et le lieu noir, le bar, le mulet, le tacaud, le rouget barbet d’atlantique, le tilapia, le hareng d’atlantique, les moules, les crevettes, le saumon d’Alaska et le saumon rouge sauvage, les sardines, les anchois.
 

A télécharger :

 

 

Poissons et produits de la pêche.

 

Conseils et recommandation de l’ANSES

 
Pour en savoir plus :

Consommation de poissons et exposition au méthylmercure

Etude Calipso, bénéfices et risques d’une forte consommation de produits de la mer

Poissons et produits de la pêche : synthèse des recommandations de l’Agence

Il y a du Prozac dans le saumon

Quelles espèces de poissons acheter ?

Moules : vous reprendrez bien un peu de plastique ?

1 commentaire

Titi 5 août 2020 - 22 h 04 min

Super article !!!

Répondre

Votre avis est important, laissez un commentaire

Vous aimerez aussi